lienlien
DISCORD/CHATBOX
https://discord.gg/tDU3k56


RPG Contemporain City avatar manga : Incarnez en rp un personnage enfant, ado ou adulte, au sein de Londres où chacune de vos actions ont des conséquences...
 

 :: What's happening in London ? :: Your life in the capital :: Recherches de Rps Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Modèles post rp ( 3 )

avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 22/07/2016
Dim 28 Mai - 0:37
I can't ignore you anymore. #McMinaillJe suis de ceux qui en veulent toujours plus. Je suis de ces avides qui s'attaquent à trop avares. Je suis de ceux qui grattent pour l'amour et qui ne récoltent que de la merde. Je suis de ceux qui sont incompris. Je suis de ceux qui ne comprennent pas. Je me prends l'injustice comme un bus en pleine gueule. Et pourquoi moi j'y ai pas droit, à ce que bien d'autres ont ? Qu'est-ce qui cloche chez moi ? Qu'est-ce qui cloche chez nous ? Les mots du brun, ils s'abattent, tels mille et un poignards en plein buste, déchirant les restes de mon cœur déjà bien foutu en lambeaux.
Qu'est-ce qui cloche chez nous ?
Et pourquoi moi j'y ai pas droit ?

Que mes tympans explosent.
Que la surdité se pointe.
Je préférerais crever que d'entendre ça.

Je sais pas si il essaye de me raisonner. Je sais pas si il cherche à me blesser. A me briser. Je sais pas ce qu'il veut. Mais ça me tue. Mais ça me rend fou. Il ne voit pas la gravité que je remarque. Merde aux conséquences. Et qu'est-ce que je suis censé faire ? Et qu'est-ce que je suis censé dire ? Quand je constate à quel point il en a rien à branler de ma gueule, à quel point il me rejette alors que ma vie tourne littéralement autour de son petit nombril. Je sais que c'est lamentable, je sais que c'est même pire que ça. Je suis pathétique et pourtant j'y peux rien. Ce mec je l'ai pire que dans la peau. Je l'ai dans les veines, je l'ai dans l'air que je respire, je l'ai partout. Il me transforme en créature, un truc à peine encore humain. Ou peut-être trop humain. Je me laisse atteindre, je me laisse fracasser. Je vais en crever. Comment je pourrais ne pas crever quand je vois à quel point il me balance. Il s'en bat les couilles de moi. Putain… Je sais pas si je dois chialer ou gueuler. Je sais pas si je dois péter les plombs ou juste me barrer. Il me fout à bout de nerfs avec si peu. Je suis à fleur de peau. Rien que l'idée que je puisse encore le perdre me rend malade. Alors que ouais, je me rends bien compte que lui, il serait bien content de se débarrasser de moi. C'est bien ce que j'étais censé comprendre, non ? C'est bien ce qu'il a essayé de me faire passer comme message, non ?

Pendant un moment bien trop long, je reste planté comme un con.
Mi-figue, mi-mes couilles, putain.
Il m'a pas frappé. Il m'a fait encore plus mal que s'il m'avait décroché une droite bien placée.
Il m'a fait encore plus mal que s'il m'avait flanqué son genou dans les couilles.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 22/07/2016
Dim 28 Mai - 0:39

Just wipe your own ass and shut your mouth.
Ouais, fallait arriver avant. Bien avant. Il y a quelques années. Ou même au tout début de ton existence en fait. C'est en fait par là qu'il aurait fallu apparaître pour t'empêcher de devenir cette petite connasse que t'es devenue. C'est pas en venant te râler dessus maintenant que ça va te faire avoir une illumination.
Genre : nouvelle résolution à la con.
Genre : crevarde en rémission.
Genre : la putain de rédemption.

Faut arrêter de croire que les miracles ça peut exister ici bas. Y'a que dans la vie des autres, des plus beaux, des plus riches qu'on en trouve.  Vous, vous êtes des pauvres pouilleux, la merde, les ordures des autres. Il y a plus d'espoir pour vous, vous êtes condamnés à patauger dans votre galère jusqu'à votre dernier jour. Tu le sais. Tu penses bien que Fredrik ne le sais pas. Si tu plies face aux autres, c'est leur donner l'opportunité de t'écraser, de te démembrer, de te dépouiller et de tout te prendre jusqu'à aller curer la moelle au creux de tes os. Et tu comptes pas que ça t'arrive, alors tu tiens bon, tu te rends dure, dure, même si les autres doivent en payer les conséquences. Même s'ils doivent souffrir de te côtoyer. T'es bonne qu'à construire ta vie qu'autour de ton petit nombril, parce que c'est comme ça que t'as appris la survie.

Et tu craches sur les empêcheurs de tourner en rond.
Et tu craches sur ceux qui se permettent de vouloir te rendre différente.

Et les p'tits religieux qui viennent tenter de te donner la foi, tu les traumatises. Ils t'insupportent ces cons. Et tu injectes de piquants blasphèmes dans leurs tympans, juste pour avoir le plaisir de les voir blêmir sous ton audace. Juste pour la fierté de les voir pâlir et fuir en courant lorsqu'ils comprennent que « leur Dieu », il te fait pas peur. Que tu veux pas en entendre parler. Tu t'en fous des croyances des autres, toi t'as juste décidé que tu croirais en rien. Même pas en l'humain.


Code:
<link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Bad+Script' rel='stylesheet' type='text/css'>
<div style="background:#fbfcfd; width:450px; border-left: 2px solid cornflowerblue; border-right: 2px solid darkseagreen; padding:5px; border-radius:30px 10px 30px 10px; margin:auto;"><div style="font-family:'bad script'; font-size:22px; color:crimson; text-transform: lowercase; border-bottom:1px solid black; padding:8px 10px 10px 10px; text-align:justify; line-height:22px;">Just wipe your own ass and shut your mouth.</div><div style="padding:10px; font-size:12px; font-family: verdana; line-height:14px; color:grey; text-align:justify;">Ouais, fallait arriver avant. Bien avant. Il y a quelques années. Ou même au tout début de ton existence en fait. C'est en fait par là qu'il aurait fallu apparaître pour t'empêcher de devenir cette petite connasse que t'es devenue. C'est pas en venant te râler dessus maintenant que ça va te faire avoir une illumination.
[b]Genre :[/b] nouvelle résolution à la con.
[b]Genre :[/b] crevarde en rémission.
[b]Genre :[/b] la putain de rédemption.

Faut arrêter de croire que les miracles ça peut exister ici bas. Y'a que dans la vie des autres, des plus beaux, des plus riches qu'on en trouve.  Vous, vous êtes des pauvres pouilleux, la merde, les ordures des autres. Il y a plus d'espoir pour vous, vous êtes condamnés à patauger dans votre galère jusqu'à votre dernier jour. Tu le sais. Tu penses bien que Fredrik ne le sais pas. Si tu plies face aux autres, c'est leur donner l'opportunité de t'écraser, de te démembrer, de te dépouiller et de tout te prendre jusqu'à aller curer la moelle au creux de tes os. Et tu comptes pas que ça t'arrive, alors tu tiens bon, tu te rends dure, dure, même si les autres doivent en payer les conséquences. Même s'ils doivent souffrir de te côtoyer. T'es bonne qu'à construire ta vie qu'autour de ton petit nombril, parce que c'est comme ça que t'as appris la survie.

Et tu craches sur les empêcheurs de tourner en rond.
Et tu craches sur ceux qui se permettent de vouloir te rendre différente.

Et les p'tits religieux qui viennent tenter de te donner la foi, tu les traumatises. Ils t'insupportent ces cons. Et tu injectes de piquants blasphèmes dans leurs tympans, juste pour avoir le plaisir de les voir blêmir sous ton audace. Juste pour la fierté de les voir pâlir et fuir en courant lorsqu'ils comprennent que « leur Dieu », il te fait pas peur. Que tu veux pas en entendre parler. Tu t'en fous des croyances des autres, toi t'as juste décidé que tu croirais en rien. Même pas en l'humain.</div></div><div style="font-size:11px; text-transform:uppercase; font-family:serif; text-align:center;"><a href="http://2981122890.tumblr.com/">© 2981 12289 0</a></div>
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 62
Date d'inscription : 22/07/2016
Dim 28 Mai - 0:39

Apocalyptica
Path
#subwayaccident
#teamtheta
« We could be immortals, just not for long. »Depuis longtemps je me vantais de posséder tous les paysages possibles, et trouvais dérisoires les célébrités de la peinture et de la poésie moderne.

J'aimais les peintures idiotes, dessus de portes, décors, toiles de saltimbanques, enseignes, enluminures populaires ; la littérature démodée, latin d'église, livres érotiques sans orthographe, romans de nos aïeules, contes de fées, petits livres de l'enfance, opéras vieux, refrains niais, rythmes naïfs.

Je rêvais croisades, voyages de découvertes dont on n'a pas de relations, républiques sans histoires, guerres de religion étouffées, révolutions de moeurs, déplacements de races et de continents : je croyais à tous les enchantements.

J'inventai la couleur des voyelles ! - A noir, E blanc, I rouge, O bleu, U vert. - Je réglai la forme et le mouvement de chaque consonne, et, avec des rythmes instinctifs, je me flattai d'inventer un verbe poétique accessible, un jour ou l'autre, à tous les sens. Je réservais la traduction.

Ce fut d'abord une étude. J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixais des vertiges. △ Rimbaud
© 2981 12289 0


Code:
<link href='http://fonts.googleapis.com/css?family=Shadows+Into+Light' rel='stylesheet' type='text/css'>
<style>fondtexturevb {background:url(http://image.noelshack.com/fichiers/2015/16/1429403464-light-tile.gif); display:block; width:500px; padding-top:10px;padding-bottom:10px; margin:auto;box-shadow:1px 1px 3px #000} fondcouleurvb {background:#FFF; display:block; width:480px; margin:auto; position:relative} txtdurpvb {width:450px; text-align:justify; display:block; margin:auto; color:#666; font-family:verdana; font-size:12px; line-height:13px; position:relative; text-shadow: 0px 0px 0px white;} parole1vb {color:rgb(12, 90, 70); font-weight:600;} controndsvb {display:block; height:170px; width:100%} petitrondvb {display:block; width:120px; height:120px; border-radius:100px;position:absolute; top:-41px; right:149px;box-shadow:1px 1px 3px rgb(12, 90, 70);border: 2px solid rgb(109, 170, 100);} grandrondvb {display:block; width:200px; height:200px; border-radius:100px;position:absolute;top:-35px; right:-25px;box-shadow:1px 1px 3px rgb(12, 90, 70);border: 2px solid rgb(109, 170, 100)} rondlectvb {display:block; height:90px; width:90px; background:rgb(109, 170, 100);border-radius:100px; font-family:MS Mincho; font-size:10px; color:white; letter-spacing:1px; box-shadow:1px 1px 3px rgb(12, 90, 70);position: absolute;top: 60px;right: 150px} txtrondlectvb {display:block; width:80px; height:40px; margin:auto; text-align:center; border-bottom:1px dotted #FFF; padding-top:20px;text-transform:uppercase;line-height:12px } .lienlectvb {text-align:center;text-transform:uppercase;text-shadow:0px 0px 0px #000} featuringvb {display:block; width:200px; font-family:Shadows into light;line-height: 25px; text-align:center; font-size:25px; font-style:oblique; position:absolute; top:70px; transform:rotate(-10deg); text-shadow: 0px 0px 0px black;color:rgb(38, 112, 78)} titredurpvb {display:block; width:450px; font-family:Shadows into light;line-height: 25px; text-align:center; font-size:25px; font-style:oblique; color:rgb(38, 112, 78); padding-bottom:15px; padding-top:10px; text-shadow:0px 0px 3px #FFF; margin:auto}</style><fondtexturevb><fondcouleurvb><controndsvb><grandrondvb style="background:url(http://38.media.tumblr.com/f3c41a37f70bed8760b87ba0794a906e/tumblr_n4afideAAD1ra7bumo3_250.gif); background-size:100%"></grandrondvb><petitrondvb style="background:url(http://gifrific.com/wp-content/uploads/2013/06/Subway-NYC.gif); background-size:164%;background-position-x: right;"></petitrondvb><rondlectvb><txtrondlectvb>Apocalyptica
Path</txtrondlectvb><div class="lienlectvb">[url=https://www.youtube.com/watch?v=U_oaPY0Brrw]click[/url]</div></rondlectvb><featuringvb>#subwayaccident
#teamtheta</featuringvb></controndsvb><titredurpvb>« We could be immortals, just not for long. »</titredurpvb><txtdurpvb>Depuis longtemps je me vantais de posséder tous les paysages possibles, et trouvais dérisoires les célébrités de la peinture et de la poésie moderne.

J'aimais les peintures idiotes, dessus de portes, décors, toiles de saltimbanques, enseignes, enluminures populaires ; la littérature démodée, latin d'église, livres érotiques sans orthographe, romans de nos aïeules, contes de fées, petits livres de l'enfance, opéras vieux, refrains niais, rythmes naïfs.

Je rêvais croisades, voyages de découvertes dont on n'a pas de relations, républiques sans histoires, guerres de religion étouffées, révolutions de moeurs, déplacements de races et de continents : je croyais à tous les enchantements.

J'inventai la couleur des voyelles ! - A noir, E blanc, I rouge, O bleu, U vert. - Je réglai la forme et le mouvement de chaque consonne, et, avec des rythmes instinctifs, je me flattai d'inventer un verbe poétique accessible, un jour ou l'autre, à tous les sens. Je réservais la traduction.

Ce fut d'abord une étude. <parole1vb>J'écrivais des silences, des nuits, je notais l'inexprimable. Je fixais des vertiges.</parole1vb> △ Rimbaud
</txtdurp></fondcouleurvb><fondcouleurvb style="margin-top:4px;"><txtdurpvb style="text-align:center; font-size:11px"><a href="http://2981122890.tumblr.com/">© 2981 12289 0</a></txtdurpvb></fondcouleurvb></fondtexturevb>
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Modèles post rp ( 3 )
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Nouveau gn post-apocalyptique!
» La femme de chambre poursuit le NY Post pour diffamation
» Dreamers bring ideas, projects to post-quake Haiti
» An Post - Sean Kelly Team || Cherche Sprinteurs (74 mini) ||
» Season in the Abyss (rpg fantastique / post apo )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
A London life - Forum RPG City :: What's happening in London ? :: Your life in the capital :: Recherches de Rps-
Sauter vers: